Au Moyen-Age, l'abbaye Saint-Sernin a été l'un des plus important centre de pèlerinage de l'occident chrétien, sa visite  était prestigieuse car l'église était censée posséder un très grand nombre de reliques, jusqu'à 127 corps saints différents, dont les corps entiers de six apôtres ! 

Les reliquaires d'argent et de pierres précieuses qui contenaient ces reliques ont malheureusement été fondus à la révolution, mais le trésor conserve encore aujourd'hui un peu de sa splendeur passée...

La Chape dite de Saint Exupère, longtemps conservée sous le nom de 'Chape du Roi Roger', en est un précieux témoignage : En 1258, les reliques de Saint Exupère, évêque de Toulouse au V° siècle, ont été enveloppées dans cette riche chasuble.

Il s'agit d'une somptueuse étoffe très rare de soie d'Al Andalus de la première moitié du XII° siècle, provenant de Almeria, le plus important centre andalou de culture de la soie à l'époque.

Sa qualité est comparable aux plus fastueuses soieries des tombeaux des souverains de Castille; est-elle issue du commerce du luxe, d'un cadeau diplomatique, ou d'un butin de guerre lié à la 'Reconquista' ?

Son équilibre, issu de la répétition de sa composition en bandes colorées alternées, reflète un idéal de simplicité et d'harmonie : des paons, la queue faisant la roue,  se font face de part et d'autre d'un arbre de vie stylisé, au pied duquel se trouvent deux petites licornes.

L'ensemble repose sur un cartouche renfermant une inscription en arabe à la gloire d'Allah, dont la signification est : "bénédiction parfaite". Ce schéma ornemental est très ancien, de culture Perse, d'origine Sassanide. Il a alimenté le répertoire de motifs décoratifs byzantins.

Le paon, au moyen-âge est symbole de l'immortalité de l‘âme, car on croyait la chair de cet animal imputrescible.

La plus grande partie de ce vêtement liturgique demeure à Toulouse. Trois autres morceaux, prélevés au XIX ème siècle, se retrouvent aujourd'hui à Paris (Musée du Moyen Age de Cluny), Londres (Victoria & Albert Museum) et Florence (Musée Bargello).

La chasuble a été reconstituée pour la première fois pour une exposition en 2015 au Louvre, sur le Maroc Médiéval.Trop fragile pour suivre la suite de l'exposition au Maroc, cette pièce exceptionnelle était conservée jusque là dans le tiroir d'un chapier de la sacristie ...

la magnifique et rarissime "Chape aux paons" - Trésor de saint sernin de Toulouse et qui ne peut être exposée faute de conditions adéquates de présentation et de conservation.